Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait.

Nos activités

Consultez ici la liste de nos conférences et du reste de nos activités.

Montréal à travers ses quartiers : 19 octobre à 14h

Attendez que je vous raconte Saint-Michel par Stéphane Tessier

Consigné dans ses écrits en 1749, le voyageur suédois Per Kalm avait décrit Saint-Michel comme étant un hameau reliant Montréal au Sault-au-Récollet. Il remarque la présence d’une petite exploitation : une carrière.  Les carrières feront partie intégrante de l’histoire de cette ancienne municipalité. Rappelons-nous des Francon et Miron! Ces carrières deviendront des sites d’enfouissements et éventuellement le Complexe Environnemental Saint-Michel.

Biographie des intervenants

Stéphane Tessier

Stéphane Tessier œuvre dans la mise en valeur du patrimoine nord-montréalais et lavallois depuis 20 ans. Le patrimoine bâti du boulevard Gouin a été sa vocation : recherches, conférences et visites des anciens villages de Rivières-des-Prairies, Montréal-Nord, Ahuntsic, Bordeaux, Cartierville, Saraguay, Sainte-Geneviève, Île Bizard et Sault-au-Récollet. Membre et collaborateur des sociétés d’histoire locale. Conseiller historique du Parcours Gouin. Il a travaillé au Vieux-Fort de l’Île Sainte-Hélène, au musée d’histoire du Sault-au-Récollet (Cité Historia), musée du Château Dufresne, Atelier d’histoire d’Hochelaga-Maisonneuve. Il est également animateur historique et conteur à ses heures.

Pointe-à-Callière, Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal
Salle polyvalente
350, place Royale
Vieux-Montréal (Québec) H2Y 3Y5

Share

Les samedis de l’histoire : 5 octobre à 14h

Le site du Parlement dans le Vieux-Montréal : un haut-lieu de la politique canadienne au milieu du 19e siècle par Louise Pothier et Hendrik Van Gijseghem.

Le site du Marché-Sainte-Anne-et-du-Parlement-du-Canada-Uni (1832-1849) a fait l’objet d’un ambitieux programme de recherches archéologiques initié par Pointe-à-Callière dans le but de mettre en valeur ce site d’importance nationale. En dépit de la courte présence du Parlement du Canada-Uni (1844-1849), sa fin abrupte lors d’un incendie dévastateur a occasionné une abondante culture matérielle qui jette un éclairage saisissant sur le milieu politique et social de l’époque. Nous présenterons certaines des pièces les plus éloquentes issues des fouilles, récemment restaurée. De plus, grâce à des outils innovateurs, notamment un système de géolocalisation des artefacts selon leur provenance en plan et en stratigraphie, ainsi qu’une reconstitution 3D du site, nous proposerons des pistes de réflexion sur les changements qui s’opèrent dans la politique canadienne à partir de l’analyse des données archéologiques.

Biographie des intervenants

Louise Pothier et Hendrik Van Gijseghem
THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Louise Pothier

Conservatrice et archéologue en chef à Pointe-à-Callière
Louise Pothier est responsable du volet archéologie et conservation dans le cadre du projet d’expansion du Musée, notamment pour la mise en valeur du Fort de Ville-Marie et du premier égout collecteur au Canada, et pour les travaux de recherches archéologiques menés sur le site du marché Sainte-Anne/Parlement du Canada-Uni. Elle dirige la collection « Archéologie du Québec », produite par Pointe-à-Callière en partenariat avec le ministère de la Culture et des Communications, éditée par les Éditions de l’Homme. La Société historique de Montréal a remis sa médaille 2019 à Louise Pothier et son équipe d’archéologues à Pointe-à-Callière pour leur contribution à l’histoire de Montréal. 

Hendrik Van Gijseghem

Chargé de projets, archéologie et histoire, Pointe-à-Callière
Hendrik Van Gijseghem œuvre en archéologie depuis 1995. Il détient un baccalauréat de l’Université de Montréal et un doctorat de l’Université de Californie, Santa Barbara. Il a mené des recherches intensives au Pérou et au Canada, et pendant une décennie il a enseigné l’anthropologie dans plusieurs universités américaines et canadiennes. Il est chargé de projet en archéologie et en histoire à Pointe-à-Callière depuis 2017; à ce titre, il coordonne notamment le projet Archéolab.québec, première base de données accessible  en ligne pour les chercheurs et le grand public.

Pointe-à-Callière, Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal
Salle polyvalente
350, place Royale
Vieux-Montréal (Québec) H2Y 3Y5

Share

La rentrée 2019 à la SHM

En juin dernier, vous avez reçu une infolettre vous informant de la fermeture des bureaux de la Société historique de Montréal jusqu’à la mi-août. Cette suspension des activités s’expliquait par l’absence prolongée de deux membres du Conseil d’administration. En effet, le trésorier Serge Tremblay a été opéré pour un cancer du colon alors que le président Robert Comeau recevait un diagnostic de lymphome (cancer des ganglions). Serge Tremblay est revenu tranquillement à ses activités tandis que Robert Comeau a pris congé de sa tâche de président jusqu’en janvier prochain. Il reste toutefois en contact avec les autres membres du conseil. Nous sommes avec eux et leur souhaitons un prompt rétablissement.

Depuis ce temps, les membres du Conseil de la SHM se sont réunis à deux reprises, les 14 août et 4 septembre dernier sous ma direction. Voici quelques sujets discutés  par C.A. :

• Tel que mentionné à l’Assemblée générale, le prix Percy-W.-Foy ne sera pas remis cette année car les gestionnaires de la fondation du même nom analysent la situation. La Société généalogique canadienne-française est dans la même situation que nous.

• Nous avons demandé à Sylvain Lumbroso, responsable du site web et de la revue Montréal en tête, de se joindre au C.A., en l’absence de notre président.

• La SHM a officiellement demandé son adhésion au Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal de l’UQAM (LHPM). Notre proposition a été avec acceptée avec grand enthousiasme par le Bureau de direction du LHPM. Le vice-président Mario Robert sera notre représentant tout en étant co-chercheur de ce groupe de recherche

• Depuis peu, on peut adhérer ou renouveller son membership à la SHM en utilisant son téléphone intelligent ou sa tablette.

• Nous avons mis sur pied un comité qui fera rapport au C.A. concernant l’utilisation du don de Marie- Marthe Lemire.

• Un autre comité a aussi été mis sur pied concernant l’état de la bibliothèque et son utilisation.

• Le bénévole Michel Proulx a officiellement été nommé Registraire de la Société.

Mario Robert, vice-président de la SHM

Share

La SHM sur la trace des pionniers de Montréal

Robert Comeau, président de notre société a profité de son séjour en France, au mois de juin, pour visiter l’Aube, la région des pionniers bâtisseurs de Montréal.

Jean-Michel Van Houtte, journaliste au quotidien local l’Est-Éclair, a organisé une série de visites. Robert a ainsi pu découvrir l’église Saint-Jean-au-Marché dans la vieille ville de Troyes. C’est en ces lieux que Marguerite Bourgeoys fut baptisée en 1620. Ce lieu de culte qui remonte au XIIIème siècle contient notamment une statue de celle qui a lancé l’éducation dans notre ville.

La visite s’est poursuivie du côté de Neuville-sur-Vanne, patrie du fondateur Paul de Chomedey. Robert Comeau était attendu là-bas par un comité d’accueil. Des personnalités comme Frédéric Raphaël, conseiller municipal ou Claudie Gest, présidente du Comité Paul Chomedey de Maisonneuve ont célébré la venue de la Société Historique de Montréal. La troupe en a d’ailleurs profité pour faire visiter des lieux hautement symboliques, comme le pigeonnier de Paul de Chomedey, ou l’église où il a été baptisé. La bâtisse a d’ailleurs été rénovée grâce au financement des montréalais au début du XXème siècle.

L’entrée du pigeonnier dans le château de la famille de Paul de Chomedey à Neuville-sur-Vanne

Robert Comeau et ses hôtes ont ensuite déambulé dans les rues du village qui portent des noms reliés à notre province. Le président de la SHM a pu renouer les liens qui nous unissent avec cette petite commune. Le comité était ravi de rencontrer un Montréalais et a d’ailleurs déploré le manque de contact avec notre cité.

Le comité d’accueil dans le village de Neuville-sur-Vanne.

Les échanges se sont en effet raréfiés depuis la mort de Jacques Cousin. Ce Neuvillois venait tous les ans à Montréal depuis des décennies et entretenait des échanges réguliers avec notre société. Nous espérons que la démarche de Robert Comeau va relancer nos relations avec la Champagne, berceau de nos fondateurs !

Share
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!