Titre

Autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et dolore feugait

Numéro 71 : Un retour inattendu

Florian Daveau, auteur du dossier sur le soldat Notter dans le numéro 71 de « Montréal en tête » nous fait part des suites de la publication de son travail.

2020 a été marqué par des mois de confinement dans nos domiciles. Malgré toutes les difficultés, ce fût pour plusieurs, l’occasion de s’initier et de se lancer dans des travaux généalogiques. Ce fût le cas pour Mathilde Marchand, qui a effectué pendant cette période, des recherches afin de retrouver des traces de son arrière-arrière-grand-père. Ses recherches l’ont amené à découvrir la revue “Montréal en tête” et à contacter la Société historique de Montréal.

Mathilde Marchand est l’une des nombreuses descendantes d’Antoine Notter dont nous relations le décès tragique dans l’article “Antoine Notter, un soldat assassiné ?”. Ce soldat français se préparant à partir au front en Europe fut tué lors d’une altercation avec le sergent George Hooton à Montréal en 1914. Notter avait quitté la France en 1908 pour travailler au Canada, laissant outre-Atlantique sa femme et sa fille Rosalie Notter. Lors du décès d’Antoine Notter, le gouvernement canadien versa une somme de 5 500 $ en compensation pour subvenir aux besoins immédiats de la famille Notter.

Fille unique n’ayant que peu connu son père, Rosalie engendra 8 enfants, une vingtaine de petits-enfants et tout autant d’arrière-petits enfants. La découverte de l’article a permis aux descendants d’Antoine Notter d’en savoir plus sur le sort de leur aïeul.

Nous sommes ravis de ce retour qui donne du sens à nos travaux. Cela montre toute l’importance des recherches historiques pour la société, recherches qui dans bien des cas fournissent aussi des réponses aux histoires familiales qui touchent les individus !

Florian Daveau, mai 2021

Share
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!