Médaille de la Société

Cette distinction reconnaît des travaux et des réalisations remarquables dans des champs d’activités reliés à l’histoire. Dessinée par l’architecte Aristide Beaugrand-Champagne (1876 – 1950), elle est attribuée depuis 1922.

Les récipiendaires

Micheline Lachance, récipiendaire 2017

Récipiendaire 2017 : Micheline Lachance, historienne, biographe, romancière et journaliste, à qui l’on doit de nombreux livres à succès en lien avec l’évolution de la métropole, pour souligner la valeur exceptionnelle de ses oeuvres de haute vulgarisation.


Récipiendaire 2016 : Paul-André Linteau, spécialiste de l’histoire de Montréal et auteur ou co-auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet. Cette distinction reconnaissait également l’importance de sa carrière de professeur d’histoire à l’UQÀM.


Récipiendaire 2015 : Georges Aubin en reconnaissance de nombreuses éditions commentées d’inédits de Louis-Joseph Papineau et d’autres figures marquantes du XIXe siècle liés à l’histoire de Montréal.


Récipiendaire 2014 : Jacques Beauchemin, sociologue, professeur à l’UQÀM et auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la dimension nationale de l’histoire et à la réflexion sur l’identité québécoise. Cette même année, le récipiendaire avait soumis au gouvernement un rapport remarquable sur l’enseignement de l’histoire du Québec.


Récipiendaire 2013 : La médaille de la Société a été décernée à Lise Lavigne pour sa contribution à l’histoire par la mise sur pied et le service auprès des membres de la bibliothèque de la Société depuis 2002 et sa participation au conseil d’administration de la Société pendant onze ans.


Récipiendaire 2010 : La médaille de la Société a été décernée à la réalisatrice Annabel Loyola pour son film La folle entreprise sur les pas de Jeanne Mance. Ce documentaire a germé dans un contexte tout à fait particulier. Sa réalisatrice est née à Langres en Champagne, là même où Jeanne Mance a vu le jour il y a quatre siècles.