Médaille de la Société

Cette distinction reconnaît des travaux et des réalisations remarquables dans des champs d’activités reliés à l’histoire. Dessinée par l’architecte Aristide Beaugrand-Champagne (1876 – 1950), elle est attribuée depuis 1922.

Les récipiendaires

jacques-beaucheminRécipiendaire 2014 : La médaille de la Société a été décernée à Jacques Beauchemin en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la promotion de l’enseignement de l’histoire nationale au Québec. On lui doit la rédaction, avec Nadia Fahmy-Eid et Julien Prud’homme, du rapport intitulé Le sens de l’histoire pour une réforme du programme d’histoire et d’éducation à la citoyenneté en 3e et 4e secondaire soumis, en 2014, au gouvernement du Québec.

Professeur à l’UQÀM et spécialiste en sociologie historique, il s’est intéressé au poids de la mémoire franco-québécoise dans un Québec pluraliste. Il est l’auteur entre autres de L’Histoire en trop (VLB 2002) et La Société des identités : éthique et politique dans le monde contemporain (Les Éditions Athéna 2004).


Récipiendaire 2013 : La médaille de la Société a été décernée à Lise Lavigne pour sa contribution à l’histoire par la mise sur pied et le service auprès des membres de la bibliothèque de la Société depuis 2002 et sa participation au conseil d’administration de la Société pendant onze ans.


Récipiendaire 2010 : La médaille de la Société a été décernée à la réalisatrice Annabel Loyola pour son film La folle entreprise sur les pas de Jeanne Mance. Ce documentaire a germé dans un contexte tout à fait particulier. Sa réalisatrice est née à Langres en Champagne, là même où Jeanne Mance a vu le jour il y a quatre siècles.