Conférence de la Société historique de Montréal

Les samedis de l’histoire

Le samedi 3 mars 2018, à 14 h

Place aux femmes : une table ronde sur le métier de biographe

Pointe-à-Callière, Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal

Salle polyvalente, 350 place Royale, Vieux-Montréal

Entrée libre

Cette table ronde, animée par Robert Comeau, réunira Nicolle Forget ( Thérèse Casgrain, la gauchiste au collier de perles, Fides, 2013) ; Micheline Lachance ( Rue des remparts, Québec-Amérique, 2017) ; Marie Lavigne et Michelle Stanton ( Idola Saint-Jean, l’insoumise, Boréal, 2017) ; Marjolaine Saint-Pierre ( Louise Beaudet : de Lotbinière à Broadway, Septentrion, 2017) qui échangeront sur leur démarche respective dans la réalisation de leurs ouvrages portant sur des personnages féminins de notre histoire.

 

Share

Conférence de la Société historique de Montréal

Le samedi 3 février 2018 à 14 h

L’émergence de Montréal dans le système urbain nord-américain 1642 -1776

Pointe-à-Callière, Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal

Salle polyvalente, 350, place Royale

Entrée libre

Dans un dialogue avec le président de la Société historique de Montréal, Luc-Normand Tellier, professeur émérite à l’Université du Québec à Montréal, nous fera découvrir les facteurs géographiques, économiques et politiques qui ont déterminé l’émergence de Montréal dans la formation du système urbain nord-américain et qu’il a décrits dans son ouvrage publié, en 2017 chez Septentrion, sous le titre L’émergence de Montréal dans le système urbain nord-américain 1642-1776. 

 

Share

Conférence de la Société historique de Montréal

Le samedi 2 décembre 2017 à 14 h

LE PIÈGE DE LA LIBERTÉ :

les peuples autochtones dans l’engrenage des régimes coloniaux

Pointe-à-Callière, Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal

Salle polyvalente

350, place Royale, Vieux-Montréal 

Entrée libre

Présentation de la conférence : Dans un dialogue à partir de leur ouvrage intitulé Les pièges de la liberté (Boréal 2017), les auteurs, Denys Delâge, professeur aux départements de sociologie et d’histoire de l’Université Laval et Jean-Philippe Warren, professeur au département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Concordia nous raconteront « comment la rencontre des deux mondes entre les nations autochtones et les empires européens a provoqué un immense choc des cultures » que notre époque cherche à comprendre.

 

 

Share

375e anniversaire de Montréal

Ville-Marie 17 mai 1642 — Montréal 17 mai 2017

Le 8 mai 1642, Maisonneuve et Jeanne Mance, accompagnés du gouverneur de Montmagny, de madame de la Peltrie, du P. Vimont, supérieur des jésuites et de M. de Puiseaux, s’embarquèrent pour leur destination avec une quarantaine d’hommes, quatre femmes et quelques enfants. Le 17 mai, la flottille longeait l’île de Montréal.

Ayant chanté le Veni Creator, le P. Vimont prononça ces mots prophétiques :

« Ce que vous voyez n’est qu’un grain de moutarde, mais il est jeté par des mains si pieuses et animées de l’esprit de la foi et de la religion que, sans doute, il faut que le Ciel ait de grands desseins, puisqu’il se sert de tels ouvriers, et je ne fais aucun doute que ce petit grain ne produise un grand arbre, ne fasse un jour des merveilles, ne soit multiplié et ne s’étende de toutes parts.» D’après la relation des jésuites de 1642.

Share