Des nouvelles de l’histoire, édition du 7 avril 2010

Le samedi, 10 avril et tous les autres samedis à Radio Ville- Marie

L’émission Histoire est désormais diffusée le samedi à 18 h à l’antenne de Radio Ville-Marie, notre partenaire, que plus d’un demi-million d’auditeurs syntonisent chaque semaine.

En première partie de l’émission, Jocelyne Delage, journaliste, auteure et membre de l’UNEQ, s’entretient avec Pierre Anctil de La Première école yiddish de Montréal 1911-1914, ouvrage paru chez Septentrion l’automne dernier. Il s’agit de la traduction d’un livre en yiddish de Hershl Novak par notre invité qui a aussi traduit de nombreux autres ouvrages écrits dans cette langue. La longue préface d’Anctil est tout à fait remarquable.

Anthropologue de formation, M. Anctil détient un doctorat en anthropologie sociale de la New School for Social Research de New-York après quoi il a fait un post-doctorat en études juives à l’Université McGill. Il est aujourd’hui professeur titulaire au Département d’histoire de l’Université d’Ottawa. Son dernier ouvrage Trajectoires juives au Québec vient de sortir aux Presses de l’Université Laval.

En deuxième partie d’émission, nous entendrons la conférence que prononçait Michel Allard en février dernier devant la Société, conférence intitulée André Lefebvre, portrait d’un professeur d’histoire. Lefebvre est considéré comme un des grands pédagogues qu’a connu le Québec. Michel Allard, professeur associé au Département de pédagogie et de didactique de l’Université du Québec à Montréal, historien et muséologue, est coauteur, avec Félix Bouvier, de André Lefebvre : didacticien de l’histoire, ouvrage paru à l’automne chez Septentrion.

Cette émission sera présentée à 18 h sur les ondes de Radio Ville-Marie 91,3 sur la bande FM dans la région métropolitaine, 100,3 à Sherbrooke, 89,9 à Trois-Rivières, 89,3 à Victoriaville et à Rimouski sur 104,1. On peut aussi l’entendre en temps réel sur internet à www.radiovm.com. (Vous n’avez qu’à cliquer sur le bouton situé dans la partie supérieure droite de l’écran.)

Prière de noter que l’émission Histoire fera relâche le samedi, 1er mai, cédant sa place au 15e Radio-don de la station. En attendant, vous pouvez visiter le site de la station à http://www.radiovm.com/

1er mai 14 h, dernière conférence de la Société pour la saison

Le samedi, 1er mai à 14 h, la Société recevra Robert Comeau, professeur associé à la Faculté des sciences humaines de l’UQAM et directeur du Bulletin d’histoire politique et Simon Jolivet, chercheur postdoctoral au Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa. Leur conférence est intitulée : Québec-Irlande et la diaspora irlandaise à Montréal. Il s’agira de notre dernière conférence de la saison.

L’activité aura lieu à Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, partenaire de la Société depuis 2000.

Le musée est situé au 350, place Royale dans le Vieux-Montréal. Métro Place d’Armes et Square Victoria. Une nouvelle ligne d’autobus, la 515 Vieux-Port/Vieux-Montréal vous y conduit aussi. Admission gratuite.

Départ à la station de métro Berri-UQAM.

Le 16 mai, Maisonneuve cède sa place à Jeanne-Mance

Le dimanche, 16 mai, la Société marquera, comme chaque année depuis 1917, l’anniversaire de la fondation de la ville de Montréal. Malheureusement, à cause des travaux de mise aux normes de la Place d’Armes, la cérémonie civique en présence des autorités municipales, du Régiment de Maisonneuve et de la Compagnie Franche de la marine, n’aura pas lieu. Cependant, la messe à la Basilique Notre-Dame sera célébrée, comme à l’habitude, à 11 h par les Sulpiciens dont le supérieur fut pendant longtemps seigneur de Montréal.

En lieu et place de la cérémonie civique, la Société, en partenariat avec Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, ainsi qu’avec la collaboration de Mme Annabel Loyola, productrice et réalisatrice de La folle entreprise, sur les pas de Jeanne Mance, invite ses membres à une projection privée de cette œuvre cinématographique inédite.

La projection privée aura lieu à 14 h 30 dans la salle multimédia de la Pointe-à-Callière, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal.
RSVP 514 872-9150.

Le verre de l’amitié vous sera offert par la suite.

La projection du film sera précédée d’un brunch à 12 h 30 au restaurant Le Vieux-Port Steakhouse, situé au 39, rue Saint-Paul Est. Prix 31 $, incluant taxes et service.

Les membres qui veulent réserver des places sont priés de faire parvenir un chèque à l’ordre de la Société historique de Montréal, à l’adresse postale suivante: 462, place Jacques-Cartier, Montréal H2Y 3B2.

Menu du brunch au restaurant Le Vieux-Port Steakhouse (format .PDF)

Assemblée générale de la Société

De façon à stimuler la participation, le conseil d’administration de la Société a décidé que l’Assemblée générale aura lieu le samedi, 5 juin, à 14 h dans la salle multifonctions de Pointe-à-Callières, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal.

La convocation et les documents pertinents vous parviendront vers le 20 mai. Vous êtes priés d’inscrire la date et l’heure de cette importante assemblée à votre agenda.

Vivre ses joies, vivre ses peines

Membre de la Société historique de Montréal, Mme Marguerite Letellier-Wolfe nous informe de la tenue d’une activité de financement pour la restauration de l’église où repose le corps de Jacques Viger, premier maire de Montréal et fondateur de la Société, décédé le 12 décembre 1858.

Une conférence du père Benoît Lacroix o.p., humaniste, théologien, historien et écrivain aura lieu le jeudi, 22 avril prochain de 19 h 30 à 21 h à l’église Notre-Dame-de-Grâce, 5333, avenue Notre-Dame-de-Grâce au coin de la rue Décarie. Métro Villa-Maria.
Billets : 15 $.
Réservations 514-369-1535. 13 $ à www.eglisendg.com

Du 18 au 20 juin, c’est à Longueuil que ça se passe !

Oui, c’est à Longueuil, plus précisément dans le nouvel édifice de l’Université de Sherbrooke relié à la station de métro, que se tiendra cette année le congrès de la Fédération des sociétés d’histoire du Québec, notre fédération.

Mme Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil en est la présidente d’honneur et
Michel Pratt est le président du comité organisateur et président de la Société historique et culturelle du Marigot.

Tous les membres de la Société historique de Montréal sont invités à visiter le magnifique site Internet du congrès dont le thème est l’Odyssée des transports.

Déjà, la vice-présidente Josiane Lavallée et le secrétaire Jean-Guy Lavigne se sont inscrits et souhaitent la participation d’un grand nombre de nos membres. Comme le site du congrès n’est qu’à un jet de pierre de Montréal et que la programmation est formidable, allons-y en grand nombre. On peut s’inscrire soit pour la durée du congrès soit pour le nombre souhaité d’activités, incluant les visites du dimanche. En le faisant maintenant on économise très substantiellement. N’oubliez pas de nous prévenir de votre inscription, le cas échéant.
Société historique et culturelle du Marigot

Histoire, les émissions des 17 et 24 avril

Le samedi, 17 avril. Un historien dans la cité. Josiane Lavallée, vice-présidente de la Société, s’entretient avec Robert Comeau, professeur à la retraite qui a œuvré à l’UQAM… dont ce sera, le 26 avril prochain, la clôture des célébration du 40e anniversaire de fondation.

Robert Comeau a dirigé les mémoires et thèses de nombreux étudiants en histoire dont plusieurs, au cours des dernières années, furent conférenciers-invités de la Société dans le cadre des Nouveaux regards sur notre histoire au musée de PAC. Il raconte l’histoire du milieu universitaire des trente dernières années à Montréal, en particulier celui du département d’histoire de l’UQAM. Robert Comeau est membre de la Société historique de Montréal.

En deuxième partie de cette émission, nous entendrons, à l’occasion d’une table-ronde qui avait lieu récemment à la librairie Olivieri, un exposé de Charles-Philippe Courtois sur le livre d’Éric Bédard publié chez Boréal, Les réformistes. Une génération canadienne-française au milieu du XIXe siècle. L’essentiel de son propos consiste à identifier les perceptions des historiens Lionel Groulx et Maurice Séguin concernant cette période troublée et, leur appréciation des réformistes en général, Lafontaine, Parent, Morin et les autres.

L’émission du 24 avril présentera la suite d’Un historien dans la cité. Josiane Lavallée s’entretient avec Robert Comeau du Bulletin d’histoire politique, de l’enseignement de l’histoire, de l’histoire nationale fragilisée, des années 90 à nos jours. La suite de la table-ronde sur Les réformistes. Une génération canadienne-française au milieu du XIXe siècle d’Éric Bédard nous sera ensuite présentée. Nous entendrons le commentaire de Jacques Beauchemin, sociologue, sur le sujet. Son exposé sera suivi d’un échange entre les panelistes, Éric Bédard, Jacques Beauchemin et Charles-Philippe Courtois.

La vie de château vous intéresse ?

Nos amis du Château Ramezay, qui fut le siège du gouvernement à l’époque de la Nouvelle-France, sont à la recherche de guides pour compléter leur équipe d’une cinquantaine de bénévoles.

Si vous avez au moins une demi-journée de disponibilité par semaine, si vous avez la parole facile, si vous voulez rester en contact avec les jeunes, si l’idée de guides en costumes d’époque vous séduit, si l’appartenance à un groupe convivial vous ravit, alors communiquez avec le service d’éducation du Musée au 514 861 3708, poste 25.

N’oubliez pas de dire que c’est dans les Nouvelles de l’histoire que vous avez pris connaissance de l’information. Belle et bonne documentation disponible. Une formation de qualité vous sera offerte par M. Robert Bernard et son équipe.

Nos musées d’histoire vous ouvrent leurs portes

Sur le chemin des légendes avec Jean-Claude Dupont

Jusqu’au 16 mai, Pointe-à Callière, musé d’archéologie et d’histoire vous invite à partir à la découverte des traditions orales francophones et amérindiennes en Amérique du Nord. Au fil de ses enquêtes de terrain à travers le territoire francophone, Jean-Claude Dupont a recueilli des centaines de légendes qu’il a fait connaître grâce à la publication d’ouvrages spécialisés et de recueils, mais aussi par ses propres toiles d’expression naïve.

Avec cette exposition, cent légendes de notre patrimoine sont présentées appuyées de peintures, de reproductions, et de nombreux objets de contexte. Jean-Claude Dupont est professeur d’ethnologie du Québec et de l’Amérique du Nord à l’Université Laval et récipiendaire du Prix du Québec, section culturelle 1998.

Jusqu’au 6 septembre 2010, le Musée du Château Ramezay vous invite à passer
À Table! L’exposition À Table ! explore les différentes facettes de la culture culinaire du Québec, depuis l’arrivée des premiers habitants jusqu’à nos jours.

L’exposition présente non seulement les aliments qui étaient consommés, mais aussi les méthodes de conservation et de préparation des repas, les techniques d’agriculture et leur impact sur la cuisine, les us et coutumes entourant les plaisirs de la table, les réseaux d’importation des denrées comestibles ainsi que les apports plus récents des nouveaux arrivants au répertoire culinaire québécois.

L’exposition est une invitation à mesurer vos connaissances sur l’origine des plats dits « traditionnels» et à découvrir les influences culturelles qui ont façonné notre répertoire culinaire au cours des siècles.

Venez découvrir l’histoire… dans une assiette!
Le musée se trouve sur la rue Notre-Dame face à l’hôtel de ville de Montréal.

Jusqu’au 29 août, Les aventures de l’imprévisible Dr Bethune au Centre d’histoire de Montréal.

Centre d’histoire de Montréal

Les aventures de l’imprévisibles Dr Bethune – Radio-Canada – zone vidéo

Vous pouvez encore visiter Soins et compassion, au
Musée des Hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Montréal, 201, avenue des Pins Ouest, Montréal. Nous vous suggérons de téléphoner au préalable au 514 849-2919.

Musée des Hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Montréal

Et, enfin, le lieu historique du Canada de Sir George-Étienne-Cartier vous ouvre ses portes. Les résidences de Cartier, rue Notre-Dame, ont été construites en 1837 par le premier propriétaire Arthur Ross.

Apparentées au style néo-classique, les deux maisons partagent un passage cocher mitoyen. Par deux différentes transactions, Cartier a acquis tour à tour ces immeubles.

De 1848 à 1855, la famille Cartier a habité la « maison Est »; de 1862 à 1871, elle a séjourné dans la « maison Ouest ».

Pour plus d’informations composez le (514) 283-2282.

Parc Canada – Lieu historique national du Canada de Sir-George- Étienne-Cartier

Jean-Guy Lavigne
Secrétaire,
avec la collaboration de Michel Mailhot
Société historique de Montréal
1858-2008, 150 ans au service de l’histoire

Share